< retour accueil

Mais au fait, c'est le bonheur ? (et comment l'atteindre)

Vous êtes vous déjà posé la question "qu'est-ce que le bonheur ?", la réponse peut sembler évidente, au point qu'on ne se la pose pas. Pourtant répondre à cette question peut vous éviter de tomber dans les pièges dont la plupart des gens sont victimes. Car pour être heureux-se il faut déjà savoir ce que cela veut dire, on en parle dans cet article ;)
Bonheur
Publié le 19/04/2023
553 vues
1 commentaire
Dans cet article :
Envie de plus de bonheur ? Recevez gratuitement notre guide 🪷
"7 principes clés à découvrir pour vous créer une vie pleine de bonheur"

Introduction

À l'évocation du mot "bonheur", il est probable que des images, des émotions, des sentiments, des souvenirs surgissent dans votre esprit. Le bonheur semble être un concept simple que tout le monde a rencontré, c'est pourquoi nous nous interrogeons rarement sur sa véritable nature.

Cependant, en y regardant de plus près, nous découvrons rapidement que le bonheur est un sujet aux multiples facettes et qu'il est bien plus difficile que prévu d'en donner une description précise. De plus, les pièges sont nombreux lorsqu'on tente de le définir.

Puisque nous parlerons souvent de bonheur sur Zendaboo et que nous développerons des outils pour vous aider à la cultiver, j'ai pensé qu'il était crucial d'établir d'abord ce à quoi nous nous référons précisément.

C'est pourquoi je vais tenter de répondre aujourd'hui à la question "qu'est-ce que le bonheur ?".

Les pièges de la définition du bonheur

Le piège de la vie idéale

Il y a dix ans, si vous m'aviez demandé ma définition du bonheur, ma réponse aurait été très différente de mon point de vue actuel. En effet, cela s'explique principalement par le fait que, comme beaucoup d'autres, j'ai été piégé par une notion du bonheur mal interprétée...

Peut-être en avez-vous fait l'expérience vous aussi, mais pendant une longue période, j'ai cru sincèrement que le bonheur équivalait à l'absence de défis, d'obstacles et d'inconfort. Par conséquent, j'ai maintenu un état d'esprit qui souhaitait que ma vie soit dépourvue de ces événements négatifs.

Ce point de vue est à la fois naïf et tout à fait rationnel, car le fait de vivre des événements désagréables est intrinsèquement pénible et il est naturel de vouloir les éviter. (En outre, il convient de reconnaître que nous manquons généralement d'une éducation appropriée sur la manière d'atteindre le bonheur. Il est rarement abordé à l'école (à l'exception de quelques cours de philosophie) ou dans nos familles. Par conséquent, nous manquons de repères et naviguons tant bien que mal dans ce concept.

Cependant, lorsque j'ai commencé à approfondir le sujet du bonheur et à essayer d'apprendre comment l'atteindre, j'ai découvert un problème important dans ma compréhension. Il s'agissait de mon manque de contrôle sur mon propre bonheur. C'est logique, car je croyais que le bonheur signifiait l'absence de problèmes ou d'événements négatifs dans la vie.

Malheureusement, cette perspective limite nos chances de connaître le bonheur et nous rend entièrement dépendants de facteurs externes.

Il est clair qu'une vie sans faille, remplie de moments agréables et dépourvus de tout problème ou défi est tout à fait inaccessible.

Le piège de la recherche du bonheur dans les biens matériels

Je crois qu'il y a un piège supplémentaire que nous pouvons rapidement rencontrer lorsque nous essayons de déterminer le sens du bonheur, et beaucoup d'entre nous y succombent.

Comme nous l'avons déjà mentionné, nous nous posons rarement la question de savoir ce qu'est le bonheur et par conséquent, la culture de la consommation s'est empressée de combler le vide en offrant des réponses...

Depuis des années, elle nous inculque l'idée que l'accumulation de biens matériels mène au bonheur. D'ailleurs, de nombreuses entreprises intègrent le terme "bonheur" dans leur slogan.

Le fait est que, consciemment ou non, nous associons les possessions matérielles au bonheur et que c'est l'une des principales approches que nous utilisons dans notre quête du bonheur.

Il n'est pas tout à fait faux de dire que les biens matériels contribuent à notre bonheur. Naturellement, le fait de disposer de biens essentiels comme un toit, des vêtements, de l'électricité et d'autres nécessités secondaires nous simplifie la vie et, par conséquent, accroît notre niveau de bonheur.

Cependant, il est également exact que le sentiment de joie que nous procure l'achat d'un nouveau smartphone, par exemple, ne dure pas indéfiniment, ce que la société de consommation ne met pas en évidence. Nous avons observé ce phénomène chez les humains, qui ont tendance à revenir à un état de bonheur relativement stable, quels que soient les événements positifs ou négatifs qu'ils rencontrent. Cette tendance est connue sous le nom d' adaptation hédonique (j'en parle également dans mon article sur la gratitude).

L'adaptation hédonique ne se limite pas aux biens matériels ; elle concerne également les événements de la vie. Par exemple, l'euphorie ressentie le jour de notre mariage ou lors d'une finale de Coupe du monde ne persiste pas tout au long de notre vie.

À l'inverse, en ce qui concerne les biens matériels, nous comprenons rapidement qu'il ne s'agit pas d'une approche durable à long terme, en effet notre nouvel iPhone 14 peut apporter une joie momentanée, mais il finira par disparaître, remplacé par un iPhone 15, puis un iPhone 16, et ainsi de suite… 😱

Sans même tenir compte des conséquences environnementales désastreuses de cette course sans fin, je pense personnellement que l'accumulation d'objets matériels n'apporte pas de réponse satisfaisante à la question "qu'est-ce que le bonheur ?".

Perspectives de la recherche scientifique

Diverses études scientifiques ont observé les limites des possessions matérielles lorsqu'il s'agit de répondre à la question "qu'est-ce que le bonheur ?". Ces études identifient deux composantes majeures du bonheur :

  • le bonheur hédonique (profiter de la vie et des expériences positives grâce aux biens matériels)
  • le bonheur eudémonique (axé sur l'accomplissement de soi, le développement personnel et la quête de sens).

La simple accumulation de biens matériels, de confort et même de santé est insuffisante en soi, d'où l'importance du concept d'épanouissement personnel. Par conséquent, le bonheur est une combinaison des joies de la vie dérivées des biens matériels et des expériences positives, ainsi que de l'épanouissement personnel, qui englobe la réalisation de soi et la quête de sens.

Cette perspective est intéressante car elle offre une base solide et commune que chacun peut utiliser pour répondre à la question : "Qu'est-ce que le bonheur ?"

Conclusion : La perspective individuelle (importance du développement personnel)

Selon moi, le bonheur ne peut pas être considéré comme un concept universel ; il est plutôt unique à chaque individu, ce qui nécessite de mettre en valeur notre vision distincte.

C'est là que je crois que l'application des bonnes pratiques du développement personnel joue un rôle important, car elle nous permet de reconnaître et d'affiner notre compréhension du bonheur.

En nous aidant à déterminer notre propre définition du bonheur, au lieu de nous conformer à ce qui est dépeint à la télévision, dans les films ou par notre famille et nos amis, nous établissons notre vision unique du bonheur.

Par conséquent, si le sujet du bonheur vous intéresse, l'une des premières actions, et la plus cruciale, que je vous encourage à entreprendre est de répondre à la question suivante : "Que signifie le bonheur pour moi ?

Plus vous répondrez clairement à cette question, mieux vous serez armé pour orienter votre vie dans une direction qui vous apportera l'épanouissement.

Pour moi, le bonheur est avant tout un état d'esprit et une détermination à se concentrer sur les aspects positifs, plutôt que de succomber à l'envie de rechercher constamment les aspects négatifs.

Une citation d' Albert Einstein que je trouve particulièrement motivante à ce sujet est la suivante :

Il n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle.

—Albert Einstein

Si je devais résumer la question "Qu'est-ce que le bonheur ?" en une seule phrase, cette citation me conviendrait parfaitement.

Toutefois, comme je l'ai mentionné précédemment, il s'agit de ma réponse personnelle à la question, alors n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me dire quelle serait la vôtre 😉


Version vidéo de cet article

L'auteur
Photo de l'auteur·ice
Ousmane NDIAYE
👋 Hello, je m'appelle Ousmane, depuis 2015 une question me passionne : comment apprendre à être heureux ? À côté de ça je suis également passionné par le développement web. Aujourd'hui je mélange ces 2 passions au sein de mon nouveau projet Zendaboo et mon ambition est de créer des outils pour faciliter l'apprentissage du bonheur 🪷
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le à vos proches ;)

Commentaires

photo de l'auteur du commentaire

Ousmane Ndiaye

19 avr. 2023, 17:51
Et pour vous, c'est quoi le bonheur ? 😉

Ajouter un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site internet (facultatif)